Take Our Survey

Discipline créative

Discipline créative

Éduquer et apprendre la discipline à un enfant peut parfois nous sembler difficile… Néanmoins, cette responsabilité nous a été confiée par Dieu. La Bible nous enseigne que ces difficultés sont prévisibles, mais que la discipline promet des résultats positifs. Voici des idées pour guider les enfants qui ne parviennent pas à accueillir les autres.

Quand un enfant exclut les autres

Fondement biblique

1 Jean 4.20-21 « Si quelqu'un dit : J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur ; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. »

Des idées pour discipliner

Discutez des questions suivantes avec votre enfant :

  • Peux-tu me dire comment tu te sens ?
  • Peux-tu me dire comment ________ se sent ?
  • Pourquoi ne veux-tu pas jouer avec ________ ?
  • Comment peux-tu faire preuve de l’amour de Jésus envers ________ ?
  • Es-tu prêt à jouer avec ________ ?

Si la réponse est « oui », passez à la section « Paroles d’encouragement ».

Si c’est « non », emmenez votre enfant à l’écart du jeu pour un certain temps ou demandez-lui de jouer par lui-même jusqu’à ce qu’il décide d’accueillir tout le monde dans le jeu.

Paroles d’encouragement

Encouragez votre enfant en lui disant que vous croyez que l’amour de Dieu est dans son cœur.

Lisez ou citez 1 Jean 4.12 : « Personne n'a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. »

Priez avec votre enfant en demandant à Dieu de l’aider à être disposé à partager Son amour en accueillant les autres dans ses jeux.

Quand un enfant juge les autres

Lorsqu’un enfant choisit de ne pas accueillir ou accepter un autre enfant, c’est souvent parce qu’il a « jugé » l’autre. Par exemple, votre enfant pense peut-être, « Ils vont jouer avec les jouets avec lesquels je veux jouer », ou « Ça ne sera pas amusant de jouer avec eux » ou « Ils sont différents ». Lorsque votre enfant a choisi de juger les autres, c’est le moment opportun de discuter de la gravité de porter un jugement, en pensée ou en action.

Fondement biblique

Jacques 4.12 « Or il n'y a qu'un seul législateur et juge, celui qui peut sauver et faire périr. Mais pour qui te prends-tu, toi qui juges ton prochain ? » Aussi Romains 2.1-3.

Peut-être souhaiterez-vous utiliser la paraphrase suivante pour de jeunes enfants :

Nous n’avons aucun droit de juger les autres puisque nous aussi commettons des offenses. C’est à Dieu qu’il revient de juger les autres puisqu’Il est le seul à être parfait. Dieu dit que si nous jugeons les autres, Il nous jugera Lui aussi, puisque nous sommes coupables des mêmes offenses que les autres.

Des idées pour discipliner

Discutez des questions suivantes avec votre enfant :

  • J’ai l’impression que tu ne veux pas jouer avec ________. Est-ce le cas ?
  • Qu’est-ce que ________ a fait pour que tu te sentes ainsi ?
  • Tu as raison de dire que ________ n’est pas bien.
  • As-tu déjà ________ ? (offense semblable commise par votre enfant)

Soulignez que c’est bien de reconnaître un péché comme étant un péché. Par contre, ce n’est pas notre rôle de condamner une personne à cause de son péché, puisque nous aussi nous péchons. Nous avons tort de juger quelqu’un parce qu’il est ____________ (quel que soit le péché identifié) puisque nous sommes tous coupables de pécher à un moment donné. (Rappelez gentiment à votre enfant l’occasion où il a commis le même péché qu’il accuse l’autre enfant d’avoir fait.) Exclure un ami d’un jeu parce qu’il a mal agit, c’est le condamner.

(Pour terminer, rappelez à votre enfant que c’est le rôle de Dieu de juger les autres, et non pas le nôtre.) Bien que les autres puissent quelquefois mal agir, il faut continuer à faire preuve d’amour envers eux. Tout comme Dieu nous accepte comme nous sommes – et nous commettons tous des péchés à l’occasion – nous devons aussi accepter les autres. Prions pour ________ afin qu’il/elle cesse de mal agir.

  • • Es-tu prêt à aller parler avec ________ et ensuite à jouer avec lui/elle ?

Si la réponse est « oui », passez à la section « Paroles d’encouragement ».

Si c’est « non », emmenez votre enfant à l’écart du jeu pour un certain temps ou demandez-lui de jouer par lui-même jusqu’à ce qu’il décide qu’il est prêt à jouer avec les autres, malgré leurs défauts.

Paroles d’encouragement

Priez et remerciez Dieu d’aimer chacun de nous, même si nous sommes tous des pécheurs. Demandez-Lui d’aider chaque membre de votre famille à faire de même.

Lisez ou citez Romains 15.7 : « Accueillez-vous donc les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. » Mettez votre enfant au défi de louer Dieu par la façon dont il traite les autres. Donnez l’assurance à votre enfant que vous le croyez capable d’accepter les fautes des autres et, de ce fait, de louer Dieu.